Prospectus E.Leclerc
ÉCONOMIE Engagements

Fin des prospectus chez E.Leclerc : mes explications !

Oui, comme "annoncé à la télé", l'enseigne E.Leclerc arrêtera totalement en septembre 2023 la distribution des prospectus papiers dans les boites aux lettres. D'autres distributeurs aussi !

Je décrypte et réponds à plusieurs commentaires !

1) C'est à cause du coût du papier ?

Oui, la flambée du prix du papier a convaincu les hésitants ! Mais c'est la lutte anti-gaspillage qui nous a motivés. On a d'abord économisé du papier depuis plusieurs années en diminuant les pages des prospectus, en augmentant le nombre de produits promotionnés par page... Depuis 5 ans, on a comme ça, l'air de rien, diminué de 25% ce gaspillage.

2) C'est combien ?

On estime que l'ensemble des enseignes distribuaient l'équivalent de 670.000 tonnes de papier sous forme de catalogues ou de prospectus "non adressés". Pour E.Leclerc, c'était un peu plus de 50.000 tonnes (avant le Covid).

3) Il y a des gens qui auraient besoin du prospectus ?

Oui, et d'ailleurs il sera accessible sur le digital, par l'intermédiaire d'applis, de QR-codes et toute la panoplie sur le Web, sur les réseaux sociaux et par newsletter.

4) Vous allez réduire les promos ?

Non, pas du tout ! Les promos, ça marche bien, les consommateurs en veulent et E.Leclerc sera évidemment au rendez-vous. Mais pas besoin de gaspiller du papier pour cela.

5) D'où tirez-vous que les prospectus papier ne sont pas nécessaires ?

Je ne dis pas ça. Les catalogues adressés resteront pertinents, surtout pour les enseignes spécialisées (bricolage, jardinage, textiles, etc). Mais les études ADEME montrent que 45% des prospectus vont à la poubelle avant même d'être regardés. Et partout en France où sont expérimentés le "Stop Pub" ou le "Oui Pub", le nombre de fans dépasse rarement 5%... Et encore, ça ne dit pas l'usage réel.

6) Le bilan carbone du digital ne serait pas forcément meilleur que celui du papier ?

Justement, le digital est efficace quand on le sollicite. Il offre des informations facilement accessibles, mais absolument, vous avez raison, il faut évaluer les impacts. C'est pourquoi la priorité de Leclerc, c'est de "faire parler" chaque magasin en créant des évènements réguliers. Et puis, en substitution d'un rôle de relai des catalogues nationaux, chaque magasin va former ses collaborateurs pour investir dans une relation plus personnalisée, plus informative et plus dynamique des clients sur leur zone de chalandise.

1 Commentaires

Bonjour mel,

Je vous présente mes vœux en espérant que la prospérité et la santé soient au rendez-vous en 2023.
En fait le catalogue c'est bien pour dynamiser les offres des fournisseurs. Un bon tract c'est trois fois plus de volume. Oui mais le nombre de fournisseurs diminue. Le tract devient la propriété des leaders.
Alors qu'on nous propose le bio comme la solution nutri santé nous manquons d'informations sur la consommation des produits. "Nutriscore" c'est bien mais il faut que j'écoute l'émission de Cyrielle Hariel vendredi dernier pour apprendre que les sulfites sont responsables de troubles cardiaques et qu'il existe du Champagne sans sulfites.
Pourrez vous proposer dans les catalogues des indications concernant la consommation des aliments de manière optimiste: "Tel produit est bon pour le cœur car il ne contient pas de sulfites et à raison de 2 coupes par soirée il est agréable à déguster."
L'idée n'est pas de présenter le Vidal de la GMS mais simplement connaître ce que l'on mange et sur quoi cela agit, les doses à respecter pour rester de bons consommateurs.
Facebook propose un bon moyen direct pour consulter un catalogue de façon non invasive et non agressive.
Voilà certainement une solution moderne, ludique et plaisante pour vendre de bons produits avec des recommandations.
C'est toujours un plaisir de vous lire et de vous entendre.
J'espère que vous aurez les moyens d' écrire de belles pages de l'Histoire en 2023.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication