Biden vaccin
SOCIÉTÉ Actus / Débats

Levée du droit de propriété sur les vaccins : du cynisme ?

Géniale, l'idée... au moins en apparence. En reprenant à son compte cette demande exprimée par une cinquantaine de pays "pauvres", Joe Biden rétablit le leadership moral de l'Amérique. Et au fond, qui peut être contre cette idée généreuse, sauf à être accusé de faire le jeu du "Big Pharma" ? 

Sauf que... Même si la popularité du projet permet aux Etats de mettre la pression et de renégocier avec les labos, la mesure de libre-circulation des brevets ne permet pas, dans l'urgence, d'accélérer la distribution des vaccins dans les pays du Sud. 

Et même si le débat fait sens sur le long terme, le chemin le plus court et le plus efficace serait que les pays producteurs autorisent les exportations (ce à quoi s'oppose Biden).

On pourrait vendre les vaccins moins chers, ou les donner... En attendant que les pays s'équipent de chaines industrielles complexes, ce serait ça la vraie générosité : envoyer des vaccins au plus vite. 

Alors, cynique tout ça ? Je m'interroge. Croyez-vous vraiment que les Etats-Unis vont autoriser Chinois, Russes ou Nord-Coréens au libre accès des brevets américains alors que la CIA fait barrage à l'exploitation des brevets de ces pays aux USA ?

Franchement, j'ai des doutes sur les intentions...

1 Commentaires

Pour moi c'est juste un énorme coup de pression sur les laboratoires pour éviter une envolée des prix sur leur propre territoire.

Si le coût d'une dose passait à 25/30$ au lieu de 17$ actuellement (avec un coût de production inchangé) et dans le cadre d'une politique de rappel annuel comme cela semble se profiler ce serait un "racket" organisé sur le peuple américain et ça les dirigeants US ne veulent pas en entendre parler.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.