SOCIÉTÉ Actus / Débats

Marine Le Pen et la viande halal : une question pas très catholique

A propos du halal, il y a de vraies questions qui méritent débat et réponses. Il y en a d’autres qui ne sont que des postures, des tentatives de manipulation aux fins de fustiger une communauté ou de mettre en difficulté l’Etat. La manière dont le gouvernement et certains professionnels ont répondu aux affirmations de Marine Le Pen est d’autant plus délirante que l’introduction de cette polémique dans la campagne était prévisible et annoncée. Lorsque j’ai rédigé mon billet du 3 février 2011 sur la viande halal, je sortais d’une réunion avec des conseillers du ministère de l’agriculture qui nous avaient avertis de l’imminence du sujet, de sa récupération par l’extrême droite et des précautions à prendre pour lancer une gamme de produits halal. Que dit Madame Le Pen aujourd’hui? Elle dit : En Ile-de-France, les abattoirs pratiquent tous l’abattage rituel. Les musulmans consomment halal mais les non-musulmans aussi, sans le savoir, sans qu’il y ait un étiquetage particulier. Elle a tort pour ce qui est de la généralisation, elle caricature. Mais elle a tout de même raison dans une certaine mesure. Il est abattu plus de viande « halal » que consommée. Quand une partie de la viande halal n’a pas trouvé acheteur sur les marchés de gros, elle devient une matière première industrielle comme une autre (steak haché, plat cuisiné). Dans quelle proportion ? Des industriels disent dix pour cent, d’autres quinze pour cent de la production de certains abattoirs, mais bien moindre au niveau national. (Je tiens ces propos d’abatteurs. Je ne dispose d’aucuns chiffres agrégés et certifiés !). Est-ce que ça change quelque chose sur les plans sanitaire ou gustatif, sur la qualité des viandes ? Non, évidemment. S’il suffisait d’une prière pour changer une viande premium en « semelle » et vice versa, ce serait un miracle !  Le halal ne menace la santé de personne. Pour quelles raisons ces pratiques industrielles ? Pour des raisons économiques évidemment. Les industriels cherchent à standardiser les processus d’abattage et à éviter l’alternance des deux process (rituel et traditionnel) qui affaiblissent la productivité. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison, tout autant que pour résoudre la question du « bien-être » des animaux que beaucoup d’industriels français réclament désormais (contre l’avis de certaines mosquées) de proscrire l’égorgement des animaux, sans étourdissement, comme en Suisse, en Suède, en Islande, en Norvège, en Australie ou en Nouvelle-Zélande. En reprenant à son compte les problématiques soulevées par les industriels, Marine Le Pen joue sur du velours. L’Etat ne sait pas répondre face à une communauté musulmane divisée sur le cahier des charges des certifications. Elle surfe surtout sur les sentiments d’une population non musulmane marginale (ne serait-ce que par méconnaissance du problème) qui voudrait obtenir une sorte de certification à rebours, garantissant que les viandes « normales » (sic) ne soient pas des viandes halal qui n’affichent pas cette particularité. Est-ce qu’un tel étiquetage existe ailleurs en Europe ? Je n’en sais trop rien. De telles querelles n’auraient jamais lieu en Grande-Bretagne ou aux Pays-Bas. Une chose est sûre, les industriels ne veulent pas de ce double étiquetage. Aucun ne se précipite au portillon pour réclamer une mesure qui, selon eux, auraient l’air de diaboliser le halal, comme les certifications « non OGM ». Je comprends la difficulté. Pour autant, a-t-on épuisé le sujet de l’étiquetage en refusant de l’aborder. Et au fond, n’est-ce pas la logique de surproduction industrielle de viande halal qui devrait faire l’objet de contestation ? Pour ma part, je déplore que les responsables politiques, religieux et industriels n’aient pas fait une priorité de travailler ensemble à la résolution de ces questions. C’était l’appel intrinsèque contenu dans mon billet du 3 février 2011, la politique de l’autruche n’a pour seul effet que de laisser place à la récupération, à la manipulation de l’opinion, à la stigmatisation des communautés. On ne cherche pas à résoudre un problème pratique pour des raisons économiques. On nous oppose des querelles religieuses. Voilà qu’on hérite d’une querelle politique. Distribuant un tract Frontiste il y a quelques jours sur un marché, un militant m’avouait que derrière cet apparent « sujet de consommation », c’était en fait la participation obligatoire des non-musulmans au financement des mosquées qui était visée. Les produits halal continueraient à supporter la taxe prélevée lors de l’abattage rituel alors qu’ils sont commercialisés non halal ? On ferait supporter par les non-musulmans une partie du financement de ce clergé ? A ce stade, et plutôt que de laisser s’installer la confusion et l’incendie qui suivra, les candidats républicains ne devraient-ils pas reconnaître l’éventuel problème, quitte à le ramener à sa juste dimension (on n’est pas dans la gestion d’un risque sanitaire ou d’une pandémie) et s’engager à la nécessaire clarification des circuits.

53 Commentaires

Salut Mel!
Les rites et les coutumes sont les marques des civilisations.

La course à la productivité est nécessaire pour nourrir de plus en plus de terriens.

Un mangeur de Halal n'a pas le droit de manger de cochon mais il a le droit d'en consommer s'il n'est pas informé de la nature de la viande ou s'il est dans un moment de survi.
Rien interdit à un chrétien de consommer du halal.

Donc au nom de la productivité tout le monde peut manger halal.

Je propose de produire le couscous Quachaire au jambon cuit à l'étouffée.
Cette variante crée par le charcutier monsieur Quachaire lui même trouvera le succès qu'elle mérite.

Les querelles de clergés ne sont pas d'aujourd'hui. Etant donné le nombre d'immeubles qui appartiennent à l'église catholique à Paris, je pense qu'il y a un certain nombre de musulmans qui payent leur quittance de loyer au Vatican sans le savoir.

Le brassage des cultures crée ces situations d'échanges de bon procédé. C'est le résultat du progrès de nos civilisations.

Plus il y a de respect et de compréhension et plus il y a d'échange et moins de différences.
Pour en revenir à nos moutons...
C'est un peu ça le melting pot à la française! N'en déplaisent aux différents clochers.
Comme toujours, c’est avec un plaisir certain que je lis vos billets et donc merci !
Je reviens sur ce sujet sensible pour soulever plusieurs points :
1° « La marchandise hallal qui ne trouve pas preneur sur le marché de gros devient une matière première industrielle comme une autre » entièrement d’accord et donc soumise à la concurrence des viandes non hallal…. Des lors, il me semble difficile qu’une partie du prix serve à financer le culte musulman….à moins que les marges dans ce secteur soient très importantes et que la concurrence ne joue pas….
2° C’est vrai que ce problème ne se poserait pas dans ces termes en Grande-Bretagne. Pour ce qui est des Pays-Bas, la situation est analogue à celle de la France…
3° Je remarque ici que l’on parle uniquement de la viande Hallal… et que l’on oublie (volontairement ou pas ?) la viande Cosher….
4° Je crois aussi que derrière ces difficultés se cachent d’autres problèmes. Ne voit-on pas derrière cette absence d’indication sur les emballages, une culture qui s’impose à l’autre…. ? En tous les cas, c’est ce que certains veulent nous faire croire….
5° Je comprends que l’in se soucie du bien-être des animaux avant qu’ils ne finissent dans notre assiette sous la forme d’un steak bien saignant… mais le client est-il disposé à payer le différentielle de prix qui lui assurerait ce bien-être ? Dans d’autres pays d’Europe, comme en Belgique, les boucheries hallal connaissent un succès vif même chez les non musulmans parce que la viande y est vendue moins cher que chez les grands distributeurs ! Il est vrai qu’il n’y a pas encore de Centre Leclerc…. À quand le premier C.E. sur les terres de votre ami Colruyt qui lui n’hésite pas à venir sur les vôtres?
Désolé de n'être ni musulman, ni juif, ni chrétien, ni catholique, ni protestant, ni bouddhiste, ni ni etc etc... Je suis plutôt athée ou agnostique comme vous préférez en tout cas anti-religions, ces dernières quelles qu'elles soient n'amenant que haine et guerre ! Je me refuse tout simplement à consommer de la viande boeuf ou mouton qui a souffert du fait d'un abattage rituel et si en plus je dois subventionner les mosquées ou les synagogues alors là je dis stop !
marine le pen enfonce une porte ouverte.qui a regarder envoyé spéciale sur France 2 le jeudi 16 février 2102
correction de mon commentaire:la date est le 16 février 2012 et regardé n est pas à l infinitif.
Monsieur Leclerc, je me permets d'attirer votre attention sur le reportage « d'Envoyé Spécial »,(la viande dans tous ses états) diffusé jeudi 16/02/2012 sur France 2. C'est ce reportage (et non M. Le Pen) qui a révélé aux Français que certains abattoirs n'étaient pas aux normes et que pour des raisons économiques, les animaux de boucherie sont désormais majoritairement abattus ( en Ile de France) sans étourdissement préalable (cf. le site : http://www.abattagerituel.com/documents-a-telecharger). Leur viande est aujourd'hui commercialisée sans que les consommateurs en soient informés. Il y a tromperie du client qui croit naïvement que depuis 50 ans, les animaux souffrent moins puisqu'ils sont étourdis.

Préoccupée avant tout par le respect du bien-être de l'animal qui est une « matière première » qui souffre, je pense qu'il est impératif que les clients soient informés sur le mode d'abattage des animaux dont la viande est vendue par un étiquetage même si ce n'est pas une obligation légale. Le respect du consommateur passe par la qualité des informations accessibles sur les produits or actuellement, seuls les consommateurs de produits Halal ou Casher sont respectés puisqu'ils ont droit à un tel étiquetage.

Devant l'inertie des pouvoirs publics, il m'apparait que le distributeur que vous êtes peut et doit faire pression sur le maillon faible de la chaine alimentaire qu'est l'abattage en prenant quelques mesures, notamment :

- Préciser le mode d'abattage sur l'étiquetage des viandes et autres produits contenant de la viande, afin d'informer l'ensemble des clients ;

- Exercer un meilleur contrôle des abattoirs partenaires, et privilégier ceux qui pratiquent l'étourdissement systématique et dont le personnel est le mieux formé afin de réduire notamment le nombre d'animaux mal étourdis et donc leurs souffrances ;

- Refuser de commercialiser toutes les viandes et autres produits contenant de la viande d'animaux qui n'ont pas été étourdis au moment de l'abattage sans pour autant mécontenter les consommateurs de produits Halal ou Casher puisque des études scientifiques attestent de la compatibilité de l'abattage rituel avec l'étourdissement (cf. le site : http://www.abattagerituel.com/documents-a-telecharger).

Sachez que si c'était les modes d'abattages rituels qui étaient les plus respectueuse des animaux, je ne vous aurais même pas envoyé ce courrier et je m'empresserais de les acheter.

L'homme que vous semblez être ne peut pas rester insensible à la cause animale qui préoccupe de nombreux clients. Vous remerciant de m'avoir lue, je vous prie de bien vouloir agréer, monsieur, l'expression de ma haute considération.
Bonsoir,

Je me permets juste de replacer votre post, il mérite relecture :
http://www.michel-edouard-leclerc.com/archives/2011/02

Cordialement,
Bernard.
Bonsoir,
Si, bien sûr que si, la viande halal est mauvaise pour la santé !!! car extrêmement immorale ! Avez vous déjà vu comment cela se passe dans un abattoir ? Comment ces pauvres bêtes souffrent le martyre très longtemps avant de tomber à genoux et de mourir ? il est INTOLERABLE que ces pratiques perdurent que ce soit en France ou ailleurs. N'y aura t il pas des gens courageux pour s'opposer à cette souffrance incommensurable de l'animal juste pour satisfaire des...traditions de fous furieux. NON IL FAUT EMPECHER CES ERSATZ d'humains de martyriser les bêtes, déjà que je ne suis pas certaine que les manger soit une si bonne chose (je sus naturopathe). Donc, SVP, PRENEZ POSITION CONTRE CES DECEREBRES qui persécutent nos frères animaux qui eux ne demandent qu'à vivre et ne font la guerre à personne. Mettez vous à la place de ces pauvres bêtes qui je vous le rappelle sont constituées à 99% comme nous et ressentent donc exactement comme nous. Avons nous le droit d'agir ainsi ? NON, bien sûr que NON. Accepteriez vous que l'on égorge vos enfants pour les faire consommer par d'autres animaux ? NON, bien sûr que NON. Il est temps de regarder en face nos exactions sur la planète toute entière. Moi, je suis consternée lorsque je vois cette immoralité tous azimuts, j'ai envie de vomir ! et j'ai beaucoup de peine de voir ce que sont devenus les humains.
On me dit que je devrais supprimer ce commentaire car les termes « ersatz d’humains, décérébrés » sont insultants et diffamatoires. Ce qui est vrai. Mais par ses excès, il illustre bien mon propos dans ma note. Voilà comment le problème écologique et économique de la viande halal dérive ici en une invective antimusulmane. Marine Le Pen le sait. Il y a des gens malléables et bêtes qui s’y laissent prendre. Ce commentaire est un bon outil pédagogique.
Monsieur Leclerc,
Autre surprise a la lecture d'un catalogue de votre enseigne diffusé à Tours(37) et qui concerne 22 points de vente sur le 45, 41, 72, 35 & 61.Catalogue de promotion 'BIG BANG 40% de baisse ' et à la page 58 : Oh surprise de voir un "costume adulte" à 9,95 € costume de prêtre catholique(croix et missel, porté par le figurant !!)
Et si vous proposiez un costume de Musulman la veille du Ramadan .....que se passera t-il dans vos magasins ???
Nous sommes choqués Mr M E LECLERC pas vous ??
Bonjour,

Beau billet sur l'industrialisation & le Hallal.
Je vois là surtout un nouveau débat à l'approche des élections, on ne fait que revenir sur ces sujets. Il y a bien plus grave et plus urgent pour les francais, pour savoir si leur entrecote a été assomée ou egorgée.

Mais ma question, en esperant qu'elle ne soit pas censurée est, pourquoi les magasins LECLERC ne vendent pas de viande hallal (du moins sur leclerc drive.fr) ?

Avez vous peur; Mr LECLERC, de dénaturer votre image auprès des non musulmans ? Est ce que vendre des knacki hallal a coté des knacki traditionnels est à ce point inenvisageable ?
Monsieur Leclerc,

Vous n'avez sans doute pas regardé le reportage d'"Envoyé Spécial" sur France 2 jeudi dernier pour dire qu'il n'y a pas de problème sanitaire avec la viande halal.
Et la souffrance inutile de l'animal égorgé vivant ne vous dérange pas non plus?
Je refuse de cautionner ces rites archaïques en mangeant de la viande halal et en plus de financer les mosquées au travers de la taxe revenant à celles-ci pour chaque kilo de viande abattu.
Marie
Consommer sans connaître le mode d’abattage (normal et réglementaire, ou rituel et sans étourdissement de l’animal), n’est-ce pas cautionner la souffrance infligée aux animaux avec un mépris du respect de l’animal ?
Nous vous remercions de la prise en compte de ces remarques pour faire avancer le dossier relatif à l’étiquetage des viandes sur le mode d’abattage qui permet de choisir en connaissance de cause.
c'est une question éthique, une question de laicité, de modèle de société, évidement il faut entre religion de l'histoire du monde, et avvaloriser l'entente ec expertise laique ! respecter les valeurs de société c'est faire évoluer la société, même si c'est une évolution de la gms, ce n'est pas son seul rôle institutionnel, et encore moins d'être distributeur, garant censeur de telles où telles produits avec mentions spécifiques, la qualité est laique et doit respecter les valeurs de la laicité, du droits des citoyens et de la solvabilité societale !ce qui implique une solvabilité des fillières de leurs réseaux de leurs identifications juridiques, de leurs pratiques et en terme d'orientation celle politique et judiciaire entre autres ! être d'une société cosmopolite oblige une régulation et organisation de société, de respect de la laicité des minorités des intérêts individuels et de sociétés dont professionnelles.
il n'est pas admissible que MR leclerc M. ne soit pas au fait du taux de hallal dans ses produits hors rayon hallal ! mais c'est idem pour les autres rayons et produits l'identification des fillières ne doit pas s'arrêter à l'étiquette, il faut une identification complète réalisée avant la mise en rayon et en continu disponsible sur la surface de ventes(en rayon) et internet au minimum. adopter une signalitique opérationnelle, du café de ... exp : identification cuba qui où comment ...,
galette de sarrazin idem, les oeuf idem, les légumes,le pain, l'eau, le soda,le chocolat la confiserie, le poisson, les produits laitiers ... tout du rayon déco au jouet par le bricolage et le rayon auto avec les plantes ... les vêtements, le soin, la santé, la cosmétique !... tout
si les blousons leclerc sont aussi éco-leclerc !... du personnel ?
Mais c'est aussi une confrontation de violence et il faut des experts dans ce domaine de la police pour calmer les esprits dont ceux anti-occidentaux trop aubaines pour l'extrème droite, construire une société c'est respecter les intérêts laiques sans provocation, et dans un climat de concertation,de légitimes intérêts pas de place à ce qui n'est pas civilisé et non contrôlé !
contrôler toutes des fillières pour valoriser les secteurs d'activités au normes c'est une priorité une obligation durable du développement durable et ses trois pilliers
le social, l'économique, l'environnement ! une obligation societale aussi en gms !
MAXISCIENCES
JEAN PIERRE KIEFFER (OABA)
protection des bêtes d'abattoirs

L'agonie des animaux dénoncée !
risque zero non respecté.
de l'article !
Toutefois, si la technique n'amène pas ce genre de différences, elle soulève tout de même des questions, voire pose problème, notamment quant à la souffrance des animaux. "Alors que l'animal est insensibilisé lors d’un abattage conventionnel, l’abattage rituel entraine une mort lente, entre 2 et 14 minutes, et douloureuse, 10 sur l’échelle de la souffrance de 1 à 10", explique Jean-Pierre Kieffer.

Pourtant, l’étourdissement des animaux "qui ne veut pas dire mort mais insensibilisation", souligne le vétérinaire, a été rendu obligatoire par décret le 16 avril 1964 suite à l'action de Jacqueline Gilardoni, Présidente fondatrice de l’Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs (OABA). Mais l’abattage rituel a, lui, échappé à cette obligation en bénéficiant d’une dérogation pour le respect des préceptes religieux.

"Le risque zéro n’est plus garanti"

Mis à part la souffrance animale, l’abattage rituel pose également d'autres questions, cette fois-ci d'ordre sanitaire. Avec cette méthode, "la gorge est entièrement coupée, divers tissus vitaux sont sectionnés dont la peau, les muscles, la trachée, l’œsophage, les artères carotides, ainsi que les veines jugulaires alors que lors d’un abattage conventionnel, deux incisions sont faites sur chaque côté du cou", explique le vétérinaire. Une technique très différente qui implique des risques sanitaires plus importants.

"Le problème est que dans l’abattage rituel, l’œsophage est ouvert et le contenu de l’estomac peut donc se déverser par cette ouverture. La viande présente alors un risque de contamination par des germes bactériens comme la bactérie intestinale des mammifères, l’Escherichia coli", ajoute le président de l'OABA. La viande halal pourrait également être contaminée par la régurgitation et l'effondrement des défenses immunitaires de l'animal au moment de l'égorgement. Les steaks hachés peuvent dès lors être contaminés mais le risque reste faible, selon Jean-Pierre Kieffer. Si une telle contamination se produit, elle s'avèrerait néanmoins dramatique et pourrait même entrainer la mort.
Leclerc au Proche et Moyen-Orient en Asie c'est une bonne question ! à l'international après l'Espagne et il faut rester contre la corrida en tout genre le fait d'avoluer dans l'activité Mondiale doit vous inciter M.E.L à entreprendre dans ce sens de valeurs dans les fillières et les faire évoluer !
Cher MEL, je suis tellement contente après bcp de recherches d'être enfin tombée sur ce site.Très fidèle aux magasins leclerc, je suis bouleversée d'avoir appris que nous pouvions manger du Hallal sans le savoir.Avec tout le respect que j'ai pour la communauté musulmane ,quelle serait leur réaction d'apprendre qu'ils mangent du porc sans le savoir ?
Le premier problème qui, je le croyais ,est sacré à vos yeux, est l'information du consommateur .Je m'étonne que vous-même et les associations de consommateurs puissent fermer les yeux sur ce sujet .
Le deuxième pb est le non respect par la France d'une directive européenne sur l'étourdissement de l'animal . Comment est - ce possible?
Je voudrais tant agir à mon niveau...Mais comment faire ? En attendant je propose le boycott de toute viande et volaille non certifiée non Hallal.
Je voudrais que la grande confiance que j'ai en vous puisse demeurer intacte.
Salut Marie-Claire!

Juste un petit mot pour rappeler que si vous allez en vacances en Tunisie ou au Maroc vous mangez de la viande halal. Rassurez vous! Rien de dramatique et que du bonheur à en croire les spécialistes. La cuisine marocaine est dans le top 5 de la cuisine mondiale.
Les musulmans ont le droit de manger du cochon tant qu'ils ne le savent pas donc tout va bien.
Si vous recherchez de la viande issue d'une filière qui respecte la vie de l'animal rien de plus facile! Achetez de la viande label rouge:
L'animal est élevé avec un espace intérieur plus important, il va en extérieur, son alimentation est très contrôlée. Il est transporté avec précaution et abattu dans les meilleures conditions possibles. De plus la viande est travaillée avec grand soin et propose une qualité supérieure.
J'ajouterai à cela que vous favorisez l'élevage de qualité français car ce label est une exception culturelle française! Seule la viande française peut obtenir ce label de qualité.
Finalement il n'y a pas besoin de boycott de viande halal.
Pour agir il faut simplement acheter de la viande "label rouge".
Qu'est ce qu'il en pense Mel?
Je vous remercie de m'avoir adressé une réponse. J'ai discuté avec le chef boucher du Leclerc où je vais (très aimable). Il m' a confirmé que tout ce qui était en rayon LS ne pouvait pas être certifié non-hallal , m' a dit qu'il ne pouvait avoir de la viande Label Rouge car c'était compliqué et qu'elle serait très chère et il m'a appris que la profession se battait pour qu'il y ait un étiquetage clair et qu'il comprenait parfaitement le questionnement des consommateurs.
Je vois aujourd'hui dans la presse que Mr François Langlois , Président d'Interbev (Professionnels de la Boucherie) était prêt à anticiper un étiquetage clair.
J'appelle tous ceux qui partagent notre point de vue à boycotter la viande , hors le porc(ce sont les Bretons qui vont être contents! ) et à se jeter sur toute viande qui sera clairement étiquetée à l'avenir.
Je pense que les Magasins Leclerc pourraient se faire une belle image avantageuse en soutenant Monsieur Langlois.
Oui, il faut que nous agissions. Signons les pétitions pour interdire l'abattage des animaux sans étourdissement (ex mesopinions.com,30millionsdamis), interrogeons nos super-marchés quant à la viande mise en vente et boycottons la viande dont nous ne connaissons pas le mode d'abattage.
Les politiques, les industriels et les commerçants respecteront nos idées (à défaut de respecter la loi...) si leus ventes baissent.
Bonjour MEL

Manifestement, vous n'avez jamais visité d'abattoir qui pratique l'égorgement rituel.
Je vous le recommande chaudement, çà vous permettra de revoir un peu vos appéciations, en particulier sur l'aspect sanitaire...
L'agonie qui peut durer jusqu'à un 1/4 d'heure est celle d'un animal qui se débat violemment déféque,urine, éclabousse toute la zone d'abattage ! Sous l'effet du stress, la bête en reflexe de survie "retient son sang" qui est souillé aux niveaux des organes essentiels par la régurgitation d'une partie de l'estomac par l'oesophage qui se trouve anatomiquement près de la trachée. Car contrairement aux allégations des tenants de cette pratique la saignée est moins bonne ! Un risque de contamination en profondeur de la viande est donc encourru er la multiplication des cas de toxi affections sont prévisibles notamment pour ceux qui consomment la viande moins cuite.
Une grande avancée pour l'information des consommateurs : la publication dans le Parisien du 8 mars de la liste des abattoirs traditionnels , certifiés non-halal.
D'autre part pour faire écho à jean morris , il y avait l'émission d'hier soir sur la 5 où les spécialistes et le CLCV expliquent clairement les risques sanitaires encourus.
Quand et comment arrêter ce massacre ? Comment s'unir pour être efficaces ? Je suis laïque dans un pays laïque et ne peut en aucun cas soumettre ma santé et celle des miens ainsi que mes choix de consommateur à une religion quelle qu'elle soit. La foi religieuse est une affaire privée qui concerne la conscience de chacun et suis la première à la respecter, mais en aucun cas elle ne peut polluer la vie sociale des gens d'un pays laïque .
Il faut se battre et unis nous n'avons pas à avoir peur des pressions des uns et des autres. Partageons nos suggestions et encore merci à MEL de nous permettre d'échanger sur ce sujet.
J'exige de manger de la Viande laÏque.Et LECLERC est incapble de le garantir;alors à mon centre leclerc,je n'achète que la viande de porc.
"Une chose est sûre, les industriels ne veulent pas de ce double étiquetage. Aucun ne se précipite au portillon pour réclamer une mesure qui, selon eux, auraient l'air de diaboliser le halal, comme les certifications « non OGM »."

ça, c'est un gros mensonge :
1) les musulmans sont très fiers de consommer halal, et beaucoup réclament un étiquetage qui les rassurerait s'il n'ont pas accès à une boucherie halal.

2)s'il y avait un délit de stigmatisation par l'étiquetage halal, on se demande bien pourquoi il y aurait des rayons halal dans les supermarchés, et des campagnes publicitaires "fièrement halal" ...

ne prenez donc pas les gens pour des demeurés.
Bonjour monsieur Leclerc.

Pouvez vous nous dire s'il y a une politique générale de vos supermarchés pour n’acheter qu'à des abattoirs totalement non halal ? C'est que j'ai fait ma modeste enquête sur deux de vos supermarchés, dont un dans le 93, aucun ne passe par des abattoirs faisant du halal. Je suis agréablement surpris, car dans cette même ville du 93, le Casino utilise 5 abattoirs, tous halal ! et le boucher du marché 2 abattoirs, tous halal ! C'est l'inversion des valeurs ! Alors ce boucher a beau se défendre en disant que l'abattage halal est un jour précis de la semaine, et que sa viande n'est pas "rituelle" comment le croire ?

Dans une ville du 29, le supermarché Leclerc passe par 3 abattoirs, tous non halal, alors que 5 km plus loin, le Super U passe par 5 abattoirs, tous halal !

5 abattoirs halal pour Casino et Super U, à ce stade, ce n'est pas du hasard.
J'ai oublié de dire que dans le Leclerc du 93, même la viande en "promo" dans le bac "premier prix" vient d'un abattoir non halal, ce qui est très honnête.
Je voudrais savoir si le Centre Leclerc de Saint martin de ré vend de la viande uniquement halal. Merci de me répondre, car pour l'instant je ne consomme plus de bœuf et de mouton.
Salut Mel!
Les rites et les coutumes sont les marques des civilisations.

La course à la productivité est nécessaire pour nourrir de plus en plus de terriens.

Un mangeur de Halal n'a pas le droit de manger de cochon mais il a le droit d'en consommer s'il n'est pas informé de la nature de la viande ou s'il est dans un moment de survi.
Rien interdit à un chrétien de consommer du halal.

Donc au nom de la productivité tout le monde peut manger halal.

Je propose de produire le couscous Quachaire au jambon cuit à l'étouffée.
Cette variante crée par le charcutier monsieur Quachaire lui même trouvera le succès qu'elle mérite.

Les querelles de clergés ne sont pas d'aujourd'hui. Etant donné le nombre d'immeubles qui appartiennent à l'église catholique à Paris, je pense qu'il y a un certain nombre de musulmans qui payent leur quittance de loyer au Vatican sans le savoir.

Le brassage des cultures crée ces situations d'échanges de bon procédé. C'est le résultat du progrès de nos civilisations.

Plus il y a de respect et de compréhension et plus il y a d'échange et moins de différences.
Pour en revenir à nos moutons...
C'est un peu ça le melting pot à la française! N'en déplaisent aux différents clochers.
Comme toujours, c’est avec un plaisir certain que je lis vos billets et donc merci !
Je reviens sur ce sujet sensible pour soulever plusieurs points :
1° « La marchandise hallal qui ne trouve pas preneur sur le marché de gros devient une matière première industrielle comme une autre » entièrement d’accord et donc soumise à la concurrence des viandes non hallal…. Des lors, il me semble difficile qu’une partie du prix serve à financer le culte musulman….à moins que les marges dans ce secteur soient très importantes et que la concurrence ne joue pas….
2° C’est vrai que ce problème ne se poserait pas dans ces termes en Grande-Bretagne. Pour ce qui est des Pays-Bas, la situation est analogue à celle de la France…
3° Je remarque ici que l’on parle uniquement de la viande Hallal… et que l’on oublie (volontairement ou pas ?) la viande Cosher….
4° Je crois aussi que derrière ces difficultés se cachent d’autres problèmes. Ne voit-on pas derrière cette absence d’indication sur les emballages, une culture qui s’impose à l’autre…. ? En tous les cas, c’est ce que certains veulent nous faire croire….
5° Je comprends que l’in se soucie du bien-être des animaux avant qu’ils ne finissent dans notre assiette sous la forme d’un steak bien saignant… mais le client est-il disposé à payer le différentielle de prix qui lui assurerait ce bien-être ? Dans d’autres pays d’Europe, comme en Belgique, les boucheries hallal connaissent un succès vif même chez les non musulmans parce que la viande y est vendue moins cher que chez les grands distributeurs ! Il est vrai qu’il n’y a pas encore de Centre Leclerc…. À quand le premier C.E. sur les terres de votre ami Colruyt qui lui n’hésite pas à venir sur les vôtres?
Désolé de n'être ni musulman, ni juif, ni chrétien, ni catholique, ni protestant, ni bouddhiste, ni ni etc etc... Je suis plutôt athée ou agnostique comme vous préférez en tout cas anti-religions, ces dernières quelles qu'elles soient n'amenant que haine et guerre ! Je me refuse tout simplement à consommer de la viande boeuf ou mouton qui a souffert du fait d'un abattage rituel et si en plus je dois subventionner les mosquées ou les synagogues alors là je dis stop !
marine le pen enfonce une porte ouverte.qui a regarder envoyé spéciale sur France 2 le jeudi 16 février 2102
correction de mon commentaire:la date est le 16 février 2012 et regardé n est pas à l infinitif.
Monsieur Leclerc, je me permets d'attirer votre attention sur le reportage « d'Envoyé Spécial »,(la viande dans tous ses états) diffusé jeudi 16/02/2012 sur France 2. C'est ce reportage (et non M. Le Pen) qui a révélé aux Français que certains abattoirs n'étaient pas aux normes et que pour des raisons économiques, les animaux de boucherie sont désormais majoritairement abattus ( en Ile de France) sans étourdissement préalable (cf. le site : http://www.abattagerituel.com/documents-a-telecharger). Leur viande est aujourd'hui commercialisée sans que les consommateurs en soient informés. Il y a tromperie du client qui croit naïvement que depuis 50 ans, les animaux souffrent moins puisqu'ils sont étourdis.

Préoccupée avant tout par le respect du bien-être de l'animal qui est une « matière première » qui souffre, je pense qu'il est impératif que les clients soient informés sur le mode d'abattage des animaux dont la viande est vendue par un étiquetage même si ce n'est pas une obligation légale. Le respect du consommateur passe par la qualité des informations accessibles sur les produits or actuellement, seuls les consommateurs de produits Halal ou Casher sont respectés puisqu'ils ont droit à un tel étiquetage.

Devant l'inertie des pouvoirs publics, il m'apparait que le distributeur que vous êtes peut et doit faire pression sur le maillon faible de la chaine alimentaire qu'est l'abattage en prenant quelques mesures, notamment :

- Préciser le mode d'abattage sur l'étiquetage des viandes et autres produits contenant de la viande, afin d'informer l'ensemble des clients ;

- Exercer un meilleur contrôle des abattoirs partenaires, et privilégier ceux qui pratiquent l'étourdissement systématique et dont le personnel est le mieux formé afin de réduire notamment le nombre d'animaux mal étourdis et donc leurs souffrances ;

- Refuser de commercialiser toutes les viandes et autres produits contenant de la viande d'animaux qui n'ont pas été étourdis au moment de l'abattage sans pour autant mécontenter les consommateurs de produits Halal ou Casher puisque des études scientifiques attestent de la compatibilité de l'abattage rituel avec l'étourdissement (cf. le site : http://www.abattagerituel.com/documents-a-telecharger).

Sachez que si c'était les modes d'abattages rituels qui étaient les plus respectueuse des animaux, je ne vous aurais même pas envoyé ce courrier et je m'empresserais de les acheter.

L'homme que vous semblez être ne peut pas rester insensible à la cause animale qui préoccupe de nombreux clients. Vous remerciant de m'avoir lue, je vous prie de bien vouloir agréer, monsieur, l'expression de ma haute considération.
Bonsoir,

Je me permets juste de replacer votre post, il mérite relecture :
http://www.michel-edouard-leclerc.com/archives/2011/02

Cordialement,
Bernard.
Bonsoir,
Si, bien sûr que si, la viande halal est mauvaise pour la santé !!! car extrêmement immorale ! Avez vous déjà vu comment cela se passe dans un abattoir ? Comment ces pauvres bêtes souffrent le martyre très longtemps avant de tomber à genoux et de mourir ? il est INTOLERABLE que ces pratiques perdurent que ce soit en France ou ailleurs. N'y aura t il pas des gens courageux pour s'opposer à cette souffrance incommensurable de l'animal juste pour satisfaire des...traditions de fous furieux. NON IL FAUT EMPECHER CES ERSATZ d'humains de martyriser les bêtes, déjà que je ne suis pas certaine que les manger soit une si bonne chose (je sus naturopathe). Donc, SVP, PRENEZ POSITION CONTRE CES DECEREBRES qui persécutent nos frères animaux qui eux ne demandent qu'à vivre et ne font la guerre à personne. Mettez vous à la place de ces pauvres bêtes qui je vous le rappelle sont constituées à 99% comme nous et ressentent donc exactement comme nous. Avons nous le droit d'agir ainsi ? NON, bien sûr que NON. Accepteriez vous que l'on égorge vos enfants pour les faire consommer par d'autres animaux ? NON, bien sûr que NON. Il est temps de regarder en face nos exactions sur la planète toute entière. Moi, je suis consternée lorsque je vois cette immoralité tous azimuts, j'ai envie de vomir ! et j'ai beaucoup de peine de voir ce que sont devenus les humains.
On me dit que je devrais supprimer ce commentaire car les termes « ersatz d’humains, décérébrés » sont insultants et diffamatoires. Ce qui est vrai. Mais par ses excès, il illustre bien mon propos dans ma note. Voilà comment le problème écologique et économique de la viande halal dérive ici en une invective antimusulmane. Marine Le Pen le sait. Il y a des gens malléables et bêtes qui s’y laissent prendre. Ce commentaire est un bon outil pédagogique.
Monsieur Leclerc,
Autre surprise a la lecture d'un catalogue de votre enseigne diffusé à Tours(37) et qui concerne 22 points de vente sur le 45, 41, 72, 35 & 61.Catalogue de promotion 'BIG BANG 40% de baisse ' et à la page 58 : Oh surprise de voir un "costume adulte" à 9,95 € costume de prêtre catholique(croix et missel, porté par le figurant !!)
Et si vous proposiez un costume de Musulman la veille du Ramadan .....que se passera t-il dans vos magasins ???
Nous sommes choqués Mr M E LECLERC pas vous ??
Bonjour,

Beau billet sur l'industrialisation & le Hallal.
Je vois là surtout un nouveau débat à l'approche des élections, on ne fait que revenir sur ces sujets. Il y a bien plus grave et plus urgent pour les francais, pour savoir si leur entrecote a été assomée ou egorgée.

Mais ma question, en esperant qu'elle ne soit pas censurée est, pourquoi les magasins LECLERC ne vendent pas de viande hallal (du moins sur leclerc drive.fr) ?

Avez vous peur; Mr LECLERC, de dénaturer votre image auprès des non musulmans ? Est ce que vendre des knacki hallal a coté des knacki traditionnels est à ce point inenvisageable ?
Monsieur Leclerc,

Vous n'avez sans doute pas regardé le reportage d'"Envoyé Spécial" sur France 2 jeudi dernier pour dire qu'il n'y a pas de problème sanitaire avec la viande halal.
Et la souffrance inutile de l'animal égorgé vivant ne vous dérange pas non plus?
Je refuse de cautionner ces rites archaïques en mangeant de la viande halal et en plus de financer les mosquées au travers de la taxe revenant à celles-ci pour chaque kilo de viande abattu.
Marie
Consommer sans connaître le mode d’abattage (normal et réglementaire, ou rituel et sans étourdissement de l’animal), n’est-ce pas cautionner la souffrance infligée aux animaux avec un mépris du respect de l’animal ?
Nous vous remercions de la prise en compte de ces remarques pour faire avancer le dossier relatif à l’étiquetage des viandes sur le mode d’abattage qui permet de choisir en connaissance de cause.
c'est une question éthique, une question de laicité, de modèle de société, évidement il faut entre religion de l'histoire du monde, et avvaloriser l'entente ec expertise laique ! respecter les valeurs de société c'est faire évoluer la société, même si c'est une évolution de la gms, ce n'est pas son seul rôle institutionnel, et encore moins d'être distributeur, garant censeur de telles où telles produits avec mentions spécifiques, la qualité est laique et doit respecter les valeurs de la laicité, du droits des citoyens et de la solvabilité societale !ce qui implique une solvabilité des fillières de leurs réseaux de leurs identifications juridiques, de leurs pratiques et en terme d'orientation celle politique et judiciaire entre autres ! être d'une société cosmopolite oblige une régulation et organisation de société, de respect de la laicité des minorités des intérêts individuels et de sociétés dont professionnelles.
il n'est pas admissible que MR leclerc M. ne soit pas au fait du taux de hallal dans ses produits hors rayon hallal ! mais c'est idem pour les autres rayons et produits l'identification des fillières ne doit pas s'arrêter à l'étiquette, il faut une identification complète réalisée avant la mise en rayon et en continu disponsible sur la surface de ventes(en rayon) et internet au minimum. adopter une signalitique opérationnelle, du café de ... exp : identification cuba qui où comment ...,
galette de sarrazin idem, les oeuf idem, les légumes,le pain, l'eau, le soda,le chocolat la confiserie, le poisson, les produits laitiers ... tout du rayon déco au jouet par le bricolage et le rayon auto avec les plantes ... les vêtements, le soin, la santé, la cosmétique !... tout
si les blousons leclerc sont aussi éco-leclerc !... du personnel ?
Mais c'est aussi une confrontation de violence et il faut des experts dans ce domaine de la police pour calmer les esprits dont ceux anti-occidentaux trop aubaines pour l'extrème droite, construire une société c'est respecter les intérêts laiques sans provocation, et dans un climat de concertation,de légitimes intérêts pas de place à ce qui n'est pas civilisé et non contrôlé !
contrôler toutes des fillières pour valoriser les secteurs d'activités au normes c'est une priorité une obligation durable du développement durable et ses trois pilliers
le social, l'économique, l'environnement ! une obligation societale aussi en gms !
MAXISCIENCES
JEAN PIERRE KIEFFER (OABA)
protection des bêtes d'abattoirs

L'agonie des animaux dénoncée !
risque zero non respecté.
de l'article !
Toutefois, si la technique n'amène pas ce genre de différences, elle soulève tout de même des questions, voire pose problème, notamment quant à la souffrance des animaux. "Alors que l'animal est insensibilisé lors d’un abattage conventionnel, l’abattage rituel entraine une mort lente, entre 2 et 14 minutes, et douloureuse, 10 sur l’échelle de la souffrance de 1 à 10", explique Jean-Pierre Kieffer.

Pourtant, l’étourdissement des animaux "qui ne veut pas dire mort mais insensibilisation", souligne le vétérinaire, a été rendu obligatoire par décret le 16 avril 1964 suite à l'action de Jacqueline Gilardoni, Présidente fondatrice de l’Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs (OABA). Mais l’abattage rituel a, lui, échappé à cette obligation en bénéficiant d’une dérogation pour le respect des préceptes religieux.

"Le risque zéro n’est plus garanti"

Mis à part la souffrance animale, l’abattage rituel pose également d'autres questions, cette fois-ci d'ordre sanitaire. Avec cette méthode, "la gorge est entièrement coupée, divers tissus vitaux sont sectionnés dont la peau, les muscles, la trachée, l’œsophage, les artères carotides, ainsi que les veines jugulaires alors que lors d’un abattage conventionnel, deux incisions sont faites sur chaque côté du cou", explique le vétérinaire. Une technique très différente qui implique des risques sanitaires plus importants.

"Le problème est que dans l’abattage rituel, l’œsophage est ouvert et le contenu de l’estomac peut donc se déverser par cette ouverture. La viande présente alors un risque de contamination par des germes bactériens comme la bactérie intestinale des mammifères, l’Escherichia coli", ajoute le président de l'OABA. La viande halal pourrait également être contaminée par la régurgitation et l'effondrement des défenses immunitaires de l'animal au moment de l'égorgement. Les steaks hachés peuvent dès lors être contaminés mais le risque reste faible, selon Jean-Pierre Kieffer. Si une telle contamination se produit, elle s'avèrerait néanmoins dramatique et pourrait même entrainer la mort.
Leclerc au Proche et Moyen-Orient en Asie c'est une bonne question ! à l'international après l'Espagne et il faut rester contre la corrida en tout genre le fait d'avoluer dans l'activité Mondiale doit vous inciter M.E.L à entreprendre dans ce sens de valeurs dans les fillières et les faire évoluer !
Cher MEL, je suis tellement contente après bcp de recherches d'être enfin tombée sur ce site.Très fidèle aux magasins leclerc, je suis bouleversée d'avoir appris que nous pouvions manger du Hallal sans le savoir.Avec tout le respect que j'ai pour la communauté musulmane ,quelle serait leur réaction d'apprendre qu'ils mangent du porc sans le savoir ?
Le premier problème qui, je le croyais ,est sacré à vos yeux, est l'information du consommateur .Je m'étonne que vous-même et les associations de consommateurs puissent fermer les yeux sur ce sujet .
Le deuxième pb est le non respect par la France d'une directive européenne sur l'étourdissement de l'animal . Comment est - ce possible?
Je voudrais tant agir à mon niveau...Mais comment faire ? En attendant je propose le boycott de toute viande et volaille non certifiée non Hallal.
Je voudrais que la grande confiance que j'ai en vous puisse demeurer intacte.
Salut Marie-Claire!

Juste un petit mot pour rappeler que si vous allez en vacances en Tunisie ou au Maroc vous mangez de la viande halal. Rassurez vous! Rien de dramatique et que du bonheur à en croire les spécialistes. La cuisine marocaine est dans le top 5 de la cuisine mondiale.
Les musulmans ont le droit de manger du cochon tant qu'ils ne le savent pas donc tout va bien.
Si vous recherchez de la viande issue d'une filière qui respecte la vie de l'animal rien de plus facile! Achetez de la viande label rouge:
L'animal est élevé avec un espace intérieur plus important, il va en extérieur, son alimentation est très contrôlée. Il est transporté avec précaution et abattu dans les meilleures conditions possibles. De plus la viande est travaillée avec grand soin et propose une qualité supérieure.
J'ajouterai à cela que vous favorisez l'élevage de qualité français car ce label est une exception culturelle française! Seule la viande française peut obtenir ce label de qualité.
Finalement il n'y a pas besoin de boycott de viande halal.
Pour agir il faut simplement acheter de la viande "label rouge".
Qu'est ce qu'il en pense Mel?
Je vous remercie de m'avoir adressé une réponse. J'ai discuté avec le chef boucher du Leclerc où je vais (très aimable). Il m' a confirmé que tout ce qui était en rayon LS ne pouvait pas être certifié non-hallal , m' a dit qu'il ne pouvait avoir de la viande Label Rouge car c'était compliqué et qu'elle serait très chère et il m'a appris que la profession se battait pour qu'il y ait un étiquetage clair et qu'il comprenait parfaitement le questionnement des consommateurs.
Je vois aujourd'hui dans la presse que Mr François Langlois , Président d'Interbev (Professionnels de la Boucherie) était prêt à anticiper un étiquetage clair.
J'appelle tous ceux qui partagent notre point de vue à boycotter la viande , hors le porc(ce sont les Bretons qui vont être contents! ) et à se jeter sur toute viande qui sera clairement étiquetée à l'avenir.
Je pense que les Magasins Leclerc pourraient se faire une belle image avantageuse en soutenant Monsieur Langlois.
Oui, il faut que nous agissions. Signons les pétitions pour interdire l'abattage des animaux sans étourdissement (ex mesopinions.com,30millionsdamis), interrogeons nos super-marchés quant à la viande mise en vente et boycottons la viande dont nous ne connaissons pas le mode d'abattage.
Les politiques, les industriels et les commerçants respecteront nos idées (à défaut de respecter la loi...) si leus ventes baissent.
Bonjour MEL

Manifestement, vous n'avez jamais visité d'abattoir qui pratique l'égorgement rituel.
Je vous le recommande chaudement, çà vous permettra de revoir un peu vos appéciations, en particulier sur l'aspect sanitaire...
L'agonie qui peut durer jusqu'à un 1/4 d'heure est celle d'un animal qui se débat violemment déféque,urine, éclabousse toute la zone d'abattage ! Sous l'effet du stress, la bête en reflexe de survie "retient son sang" qui est souillé aux niveaux des organes essentiels par la régurgitation d'une partie de l'estomac par l'oesophage qui se trouve anatomiquement près de la trachée. Car contrairement aux allégations des tenants de cette pratique la saignée est moins bonne ! Un risque de contamination en profondeur de la viande est donc encourru er la multiplication des cas de toxi affections sont prévisibles notamment pour ceux qui consomment la viande moins cuite.
Une grande avancée pour l'information des consommateurs : la publication dans le Parisien du 8 mars de la liste des abattoirs traditionnels , certifiés non-halal.
D'autre part pour faire écho à jean morris , il y avait l'émission d'hier soir sur la 5 où les spécialistes et le CLCV expliquent clairement les risques sanitaires encourus.
Quand et comment arrêter ce massacre ? Comment s'unir pour être efficaces ? Je suis laïque dans un pays laïque et ne peut en aucun cas soumettre ma santé et celle des miens ainsi que mes choix de consommateur à une religion quelle qu'elle soit. La foi religieuse est une affaire privée qui concerne la conscience de chacun et suis la première à la respecter, mais en aucun cas elle ne peut polluer la vie sociale des gens d'un pays laïque .
Il faut se battre et unis nous n'avons pas à avoir peur des pressions des uns et des autres. Partageons nos suggestions et encore merci à MEL de nous permettre d'échanger sur ce sujet.
J'exige de manger de la Viande laÏque.Et LECLERC est incapble de le garantir;alors à mon centre leclerc,je n'achète que la viande de porc.
"Une chose est sûre, les industriels ne veulent pas de ce double étiquetage. Aucun ne se précipite au portillon pour réclamer une mesure qui, selon eux, auraient l'air de diaboliser le halal, comme les certifications « non OGM »."

ça, c'est un gros mensonge :
1) les musulmans sont très fiers de consommer halal, et beaucoup réclament un étiquetage qui les rassurerait s'il n'ont pas accès à une boucherie halal.

2)s'il y avait un délit de stigmatisation par l'étiquetage halal, on se demande bien pourquoi il y aurait des rayons halal dans les supermarchés, et des campagnes publicitaires "fièrement halal" ...

ne prenez donc pas les gens pour des demeurés.
Bonjour monsieur Leclerc.

Pouvez vous nous dire s'il y a une politique générale de vos supermarchés pour n’acheter qu'à des abattoirs totalement non halal ? C'est que j'ai fait ma modeste enquête sur deux de vos supermarchés, dont un dans le 93, aucun ne passe par des abattoirs faisant du halal. Je suis agréablement surpris, car dans cette même ville du 93, le Casino utilise 5 abattoirs, tous halal ! et le boucher du marché 2 abattoirs, tous halal ! C'est l'inversion des valeurs ! Alors ce boucher a beau se défendre en disant que l'abattage halal est un jour précis de la semaine, et que sa viande n'est pas "rituelle" comment le croire ?

Dans une ville du 29, le supermarché Leclerc passe par 3 abattoirs, tous non halal, alors que 5 km plus loin, le Super U passe par 5 abattoirs, tous halal !

5 abattoirs halal pour Casino et Super U, à ce stade, ce n'est pas du hasard.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.