Lait E.Leclerc
ÉCONOMIE Engagements

Lait : E.Leclerc s'engage sur un prix à un niveau de volume jamais atteint en France !

C’est par son ampleur et la qualité de ses acteurs que ce partenariat est historique, engageant… et probant !

Oui, je qualifierais ainsi le méga-accord (portant sur 200 millions de litres de lait) proposé par E.Leclerc aux trois groupes laitiers les plus significatifs sur le territoire français : Lactalis, Sodiaal et la Laiterie de Saint-Denis.

Ainsi, avant même que l’Assemblée Nationale ne s’apprête à débattre d’une nouvelle loi sur le régime des prix agricoles, cet accord volontaire et co-construit garantit un horizon de prix pour les 25.000 producteurs collectés ou associés à ces industriels privés ou coopératifs !

C’est la Scamark, filiale en charge des marques de distributeurs du groupement Leclerc, qui a mené les discussions. Ce sont (et c’est je crois important pour apprécier l’évolution du dialogue) des exploitants de magasins E.Leclerc eux-mêmes qui souhaité ces discussions et conclu les engagements avec les 3 acteurs majeurs de la filière laitière française.

Il s’agit de :

1) Orlait et les coopératives Sodiaal, Lact’Union et Terra Lacta.

2) La Laiterie de Saint-Denis de l’Hotel avec les éleveurs de l’APLBC.

3) Le Groupe Lactalis avec les organisations de producteurs de l’Unell, l’OPLGO, l’OPLB ainsi que que les coopératives partenaires UCANEL et UNICOOLAIT !

Et oui… Ca fait du monde à mettre autour de la table ! 😄

Chaque partie a signé un engagement mutuel et durable (contrats pluri-annuels) sur un prix du lait effectif payé aux éleveurs, soit 385€ / 1.000 litres, primes incluses. Avec une revalorisation de 5€ / 1.000 litres applicable dès le 14 juin. Et un suivi annuel qui devra tenir compte des coûts de production. 😄

J’aimerais insister sur quatre points :

1) Pour E.Leclerc, ce sont toutes les marques de distributeurs qui sont concernées. Leclerc est "carré" ! Pour ceux qui en doutait encore, l’enseigne s’engage sur du lait français, qu’il s’agisse des produits Eco+ ou Marque Repère ! E.Leclerc a choisi de ne vendre que du lait français pour ses marques propres. C’est dit !

2) L’engagement porte sur un niveau de volume jamais atteint en France, soit 200 millions de litres de lait conventionnel.

3) Cette initiative vient conforter les autres engagements portés par Scamark ou les coopératives régionales de Leclerc qui, dans le cadre d’accords souvent locaux, commercialisent plusieurs dizaines de millions de litres de laits "engagés", de laits spécifiques (lait de montagne), équitables (Fair France, C’est Qui Le Patron) et des labels régionaux à fortes rémunérations pour les producteurs (lait "Hauts-de-France", "Vachement Normand", "Éleveurs de Bretagne", etc).

4) Il apparaîtra, enfin, que Lactalis, dans ce partenariat avec Leclerc, signe (pour reprendre les termes d’Emmanuel Besnier, son PDG), le plus gros contrat "tripartite de son histoire". "Tripartite" signifiant juridiquement que les éleveurs sont clairement associés et co-signataires de l’accord de revalorisation des 68 millions de litres de lait collectés par Lactalis pour ce partenariat.

Personnellement, connaissant les difficultés et les pressions sur ce type de partenariat, je félicite toutes les équipes des parties prenantes à ces discussions. J’en ai tenu informé Julien de Normandie, ministre de l’Agriculture, et nombre de députés intéressés ou impliqués sur ces sujets. Et j’irai à la rencontre des éleveurs pour entendre les recommandations concrètes pour améliorer encore ces partenariats.

Si on pouvait prolonger le climat positif de ces discussions, et chercher leur duplication dans un contexte professionnel apaisé, je suis sûr que chacun y gagnerait...

Pour ma part, détaché des polémiques corporatistes, je m’y emploierai ! 😄

4 Commentaires

Bonjour MEL
BRAVO ça c’est pas du blabla cosmétique compte tenu des entreprises engagemés et du volume concerné .
C’est bien que ce soit toi (avec Galec et Scamark) qui soit à l’origine de ce magnifique accord inédit.
Ça pourrait peut être donner des idées aux “autres”, mais E.Leclerc restera à jamais le premier comme on dit à l’OM !!!
Bien à toi.
MDG

Même en retraite je suis l’actualité du l’actualité du Groupement.

Michel Delgenes
57400 SARREBOURG
N



si je sais compter ,c est 1% a peu près ,de la qui est de 24 000 000 000de litres!
Bravo pour cette démarche engagée ; à nuancer bien sûr avec le coût réel pour l’industriel qui est infiniment petit.
Car si l’on prend le temps d’utiliser sa calculette , 5€/1000 litres cela fait 0,005€/ litre
Pour Lactalis avec ses 68 millions de litres on parle de 340k€; une broutille comparé à ses 20 Mds € de ÇA dont 25% réalisés sur le lait

Rapporté à une ferme laitière moyenne cela fait 1926€ de CA potentiel supplémentaire , 160€/ mois.

Une ferme laitière française

66 vaches laitières
385 300 litres de lait produits / an
92 hectares, dont 32 ha de prairies
30% sous forme sociétaire (GAEC/EARL)
Sources : RICA / France Agri Mer/ Etat des lieux de la filière 2020
Bonjour

Bravo pour votre action de garantir que tu laits français dans vos HYPER LECLERC .

Bravo de soutenir nos producteurs français. Ils le méritent bien .

merci , D 'avoir réussi a ce que PDG DE LACTALIS accepte de mieux payer les producteurs avec qui ils travaillent.

très cordialement

ANICK

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.