Etiquetage nutritionnel : le gouvernement force la main
ÉCONOMIE Actus / Débats

Etiquetage nutritionnel : le gouvernement force la main

À la demande de la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, plusieurs systèmes coloriels d’étiquetages nutritionnels simplifiés ont fait l’objet d’une étude. Elle a été réalisée en conditions réelles d’achat sur le second semestre 2016 sur les offres des drives, et dans les magasins.

Un comité scientifique a rendu public un premier résultat, positif pour le système "Nutriscore". La commission européenne, qui avait initialement émis des doutes, a liké le système français et avant de se positionner sur sa généralisation s'est contenté d'exiger du gouvernement français une étape administrative d'information des autres Etats membres sur le système retenu, histoire de s'assurer qu'il n'y aura pas d'impact sur la libre circulation des produits. Ça ne mange pas de pain !

Mais voilà : après la bataille des lobbies, les rivalités institutionnelles, et la compétition entre scientifiques et entre ONG, il fallait compter avec le calendrier électoral. C’était le combat de Marisol Touraine : un peu comme son homologue Ségolène Royal, il ne lui était pas possible d’attendre la fin de l’année au risque de perdre le bénéfice politique de son initiative.
 
Hier donc, distributeurs et industriels étaient convoqués en rapport d’étape. C’est, nous dit-on, le système "Nutriscore" qui l’emporte. Tous les acteurs économiques sont un peu sceptiques, en tous les cas, il n’y a pas d’enthousiasme. Les grands industriels internationaux (Unilever, Nestlé, Pepsico, Coca-Cola, Mars, Mondelez, …) préfèrent un système international nutri-couleur, inspiré du "traffic light" anglais. D’autres encore plaident pour le système SENS, développé par la Fédération du Commerce et de la Distribution (Carrefour, Casino, Système U). Nous, les E. Leclerc, plaidions et expérimentons "Nutri Mark" inspiré du modèle australien.
 
Les consommateurs ont, chez E. Leclerc, plutôt exprimé leur satisfaction pour le système Nutri Mark, présent sur nos produits Marque Repère dans nos Drives. Clair, simple à comprendre, il visait un double objectif d'information, pour pouvoir lutter contre l’épidémie d’obésité et de stimulation des fournisseurs. Sans couleurs pénalisantes, ce système à étoiles permet de jouer sur plusieurs leviers pour améliorer la qualité des produits et varier les ingrédients et les recettes.

Mais voilà, le temps des politiques et des médias n’est pas le temps des scientifiques. Hier donc, il nous fallait trancher.
 
Dans la précipitation, mais aussi pour exprimer notre engagement dans la lutte contre l’obésité, nous avons donc accepté de mener les deux expérimentations en parallèle. E. Leclerc va continuer à afficher son système étoilé Nutri Mark sur sa Marque Repère dans une centaine de Drives, mais va ouvrir les vitrines d’une centaine d’autres au système Nutriscore. Et, comme E.Leclerc, Fleury-Michon, Intermarché, Auchan, et peut-être Mc Cain et Danone feront de même.
 
Le consommateur n’a rien à y perdre, producteurs et distributeurs non plus, sauf que de toutes façons nous n’aurons pas à discuter avec les mêmes après l’élection et on imagine mal, même si c’est Nutriscore qui est choisi, qu’un tel système soit pertinent s’il n’est pas adopté par l’ensemble des opérateurs européens opérant sur un même marché.
 
Ce n’est donc qu’une étape. À suivre.

2 Commentaires

Bonjour MEL, merci de nous tenir informé. Si je comprends bien, c'est le b... habituel, l'incapacité de se mettre tous d'accord et l'incapacité à une autorité de trancher définitivement...et mettre tout le monde d'accord, fusse "par la force des baïonnettes"! A suivre donc, et nous de continuer à perdre notre latin si j'ai bien compris, plutôt qu'une langue européenne qui serait utilisé par tous et qui reste elle, à inventer.
Bonne journée.
Paul
Donc le dossier n'est pas clos! Pfff... Et bien on commencera à regarder quand tout le monde sera d'accord.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
ÉCONOMIE Actus / Débats

L'inflation : c'est combien ? Et pour qui ?

ÉCONOMIE Actus / Débats

Vive l'alternance !

ÉCONOMIE Actus / Débats

Economie : bonnes nouvelles sur le front de l'emploi !

ÉCONOMIE Actus / Débats

Les vrais enjeux de la COP26