Shrinkflation
ÉCONOMIE Pouvoir d'achat

Shrinkflation : quand les industriels réduisent discrètement la taille ou la contenance de leurs produits

"Produits alimentaires : attention à l'inflation masquée" !

A la Une du Parisien, vendredi, le quotidien publie un focus sur les reconditionnements opérés sur plusieurs produits de grandes marques.

On voit bien l'objectif de la manoeuvre : quand les matières premières ou l'emballage deviennent très chers, les fabricants ont préféré modifier la taille, le volume ou la contenance. Sur indication de l'ONG Food Watch, le journal cite 6 articles : la boite de Pyrénéens de Lindt qui passe ainsi de 30 à 24 "bouchées", un sirop Teisseire ou la bouteille d'eau Salvetat qui diminuent en volume, la brique de sucre Saint Louis qui en contient moins, idem pour la margarine bio Oméga 3 de Saint Hubert, et l'incontournable Kiri des fromageries Bel.

J'ai demandé aux différents experts qui suivent chaque marché chez E.Leclerc si ce phénomène s'accentuait. C'est le cas, d'ailleurs il se pratique aussi sur le non-alimentaire... Même si ces comportements restent tout de même très marginaux. Et il n'est pas dans l'intention des stratèges de nos marques de distributeur de copier ces pratiques industrielles.

Je me suis renseigné aussi : ces pratiques de reconditionnement ne sont pas considérées juridiquement comme des fraudes : c'est légal. Et d'ailleurs, pour comprimer leurs coûts, nos amis des médias réduisent eux-aussi leur grammage et leur pagination (n'est-ce pas ?😉).

Mais outre que tout cela doit être explicite et transparent, on voit bien que l'information du consommateur n'est pas la préoccupation première. Et puis surtout, ça en dit long sur un état d'esprit. Au lieu de la combattre, on cherche à masquer l'inflation. C'est une attitude qui prédomine dans le privé comme dans le discours public.

Moi je crois qu'on ne gagne rien à être dans le déni, et pour autant qu'il faut aider les plus démunis (les entreprises comme les personnes), il faut rechercher à tempérer cette hausse des prix. Elle est mondiale, mais ça ne nous empêche pas d'essayer de faire mieux que les autres.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication